Lettre d'information

Pour vous inscrire à la lettre d'information

Saisissez votre adresse email :

Recopier le code de sécurité (ci-dessus) :

OK
Adhérez et soutenez la Maison de l'Europe Votre avis nous intéresse
Accueil > Europe Direct > Actualités Européennes > Erasmus+ : 2017, nouvelle année record< Page Précédente

Erasmus+ : 2017, nouvelle année record

La Maison de l'Europe | Erasmus+ : 2017, nouvelle année record

Erasmus+ et les programmes qui l'ont précédé figurent parmi les programmes les plus populaires de l'Union européenne. Depuis 1987, ils permettent aux jeunes en particulier d'acquérir de nouvelles expériences en se rendant à l'étranger pour étudier, se former, acquérir une expérience professionnelle et faire du volontariat. Le champ d'application géographique du programme s'est étendu au fil des années, passant de 11 pays en 1987 à 33 aujourd'hui (l'ensemble des 28 États membres de l'UE ainsi que la Turquie, l'ancienne République yougoslave de Macédoine, la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein) et en s'ouvrant également aux pays partenaires du monde entier. Le programme Erasmus+ actuel, qui court de 2014 à 2020, dispose d'un budget de 14,7 milliards d'euros. 

 

 

En novembre 2017, les dirigeants de l'UE s'étaient entendus pour intensifier la mobilité et les échanges, notamment par un programme Erasmus+ considérablement renforcé, plus inclusif et étendu à toutes les catégories d'apprenants. Le programme soutiendrait ainsi les travaux destinés à créer un espace européen de l'éducation d'ici à 2025, une priorité politique pour l'UE afin de garantir qu'aucune frontière n'empêche l'apprentissage, les études et la recherche.

 

 

Le 24 janvier 2019, la Commission européenne a publié son rapport annuel sur le programme Erasmus+, qui montre que le nombre de participants n'a jamais été aussi élevé et que le nombre de projets soutenus a continué de croître. Le programme devient en outre à la fois plus inclusif et plus international.

 

 

En 2017, l'UE a en effet investi un montant record de 2,6 milliards d'euros dans le programme, ce qui représente une augmentation de 13 % par rapport à 2016. Cela a permis de donner plus de possibilités aux jeunes que jamais auparavant. Les chiffres montrent qu'Erasmus+ reste sur la bonne voie pour atteindre son objectif, à savoir aider 3,7 % des jeunes de l'UE entre 2014 et 2020. Le rapport souligne également que le programme devient plus ouvert aux personnes issues de milieux défavorisés ainsi qu'aux organisations de petite taille.

 

 

En 2017, Erasmus+ a permis à près de 800 000 personnes d'étudier, de se former ou de faire du volontariat à l'étranger, ce qui représente un record et une augmentation de 10 % par rapport à 2016. Le programme a aussi financé la coopération entre des établissements d'enseignement, des organisations de jeunesse et des entreprises. En tout, 84 700 organisations ont participé à 22 400 projets. Le programme a permis à plus de 400 000 étudiants, stagiaires et membres du personnel de l'enseignement supérieur de passer une période d'apprentissage, de formation ou d'enseignement à l'étranger au cours de l'année universitaire 2016/2017, ce qui inclut environ 34 000 étudiants et membres du personnel qui ont reçu des subventions pour se rendre dans des pays partenaires dans le monde entier ou en venir. La France, l'Allemagne et l'Espagne ont été les trois principaux pays d'origine des étudiants, tandis que l'Espagne, l'Allemagne et le Royaume-Uni ont été les trois pays d'accueil favoris de ces derniers.

 

 

Le rapport annuel souligne une fois encore qu'Erasmus+ est bien plus qu'un programme destiné aux étudiants et aux membres du personnel des universités, puisqu'il a continué de bénéficier aux apprenants et aux formateurs de la formation professionnelle (160 000), aux jeunes et aux animateurs socio-éducatifs (158 000), ainsi qu'au personnel actif dans l'éducation des adultes (6 400). En outre, des enseignants et du personnel des écoles (47 000) ainsi que leurs élèves (110 000) ont également pu bénéficier de projets de coopération. Outre la Semaine européenne du sport, le programme a financé 162 projets sportifs associant 930 organisations, dont dix manifestations sportives sans but lucratif.

 

 

Erasmus+ est également de plus en plus accessible à ceux qui sont susceptibles d'en tirer les plus grands bénéfices, en offrant davantage de possibilités aux participants issus de milieux socio-économiques défavorisés et en leur octroyant des fonds supplémentaires. En 2017, près de 21 000 étudiants et membres du personnel défavorisés ont participé aux activités de mobilité Erasmus+ dans l'enseignement supérieur, ce qui porte le total à plus de 67 500 participants défavorisés de l'enseignement supérieur depuis 2014, y compris près de 2 000 participants ayant des besoins spéciaux.

 

 

Le programme a également évolué en 2017 pour intégrer les priorités stratégiques de l'UE en matière de compétences numériques dans les domaines de l'éducation, de la formation et de la jeunesse, notamment au moyen de programmes d'études et de méthodes d'enseignement innovants. À titre d'exemple, la nouvelle application mobile Erasmus+ a été téléchargée et installée plus de 55 000 fois depuis son lancement à la mi-2017; et depuis 2014, plus de 380 000 personnes ont bénéficié d'une formation linguistique en ligne, dont près de 5 500 réfugiés nouvellement arrivés.

 

 

Le soutien au programme est également plus solide que jamais. Au cours d'une campagne organisée avec succès en 2017 pour célébrer le 30e anniversaire d'Erasmus, plus de 750 000 personnes ont participé à 1 900 manifestations dans 44 pays, soulignant le rôle qu'ont joué Erasmus+ et les programmes qui l'ont précédé en permettant aux jeunes de développer leurs compétences et de faire l'expérience de ce que signifie être européen.

 

 

M. Tibor Navracsics, commissaire chargé de l'éducation, de la culture, de la jeunesse et du sport, a déclaré à ce sujet: «[...] Les chiffres publiés aujourd'hui confirment le rôle central que joue Erasmus+ dans la construction d'une Europe plus forte, plus inclusive et plus résiliente. Nous souhaitons poursuivre l'aventure avec un programme encore plus vaste et de meilleure qualité dans le cadre du nouveau budget à long terme de l'UE, afin de veiller à investir davantage dans des jeunes Européens d'horizons encore plus divers.»

 

 

En mai 2018, la Commission a présenté une proposition en vue d'un nouveau programme Erasmus ambitieux, cherchant à obtenir un doublement du budget pour le porter à 30 milliards d'euros dans le cadre du prochain budget à long terme de l'UE pour la période 2021-2027. L'objectif est de tripler le nombre de participants afin qu'il atteigne le chiffre de 12 millions, et de rendre le programme encore plus inclusif et accessible à des personnes provenant d'horizons divers et plus internationaux.

 

 

D'après un communiqué de presse de la Commission. 

04/02/2019

La Maison de l'Europe - 29 avenue de villiers, 75017 Paris
Tél. : 33(0)1 44 61 85 85 - Fax : 33(0)1 44 61 85 95
Powered by Walabiz