Lettre d'information

Pour vous inscrire à la lettre d'information

Saisissez votre adresse email :

Recopier le code de sécurité (ci-dessus) :

OK
Adhérez et soutenez la Maison de l'Europe Votre avis nous intéresse
Accueil > Europe Direct > Actualités Européennes > Cap sur l’Espace avec les « European Space Talks »< Page Précédente

Cap sur l’Espace avec les « European Space Talks »

La Maison de l'Europe | Cap sur l’Espace avec les « European Space Talks »

Passionné par les étoiles et tout ce qui touche à l’espace ? Vous pouvez profiter, tout au long du mois de novembre 2018, de l’initiative « European Space Talks » lancée par l’Agence spatiale européenne (ESA) pour échanger avec les membres de la communauté spatiale à travers des événements variés et interactifs.

 


L’agence spatiale européenne lance l’initiative « European Space Talk » au mois de novembre pour en découvrir plus sur l’espace. Retour sur la création de cette agence qui relie pas moins de 22 pays en Europe.

 

 

La porte d’accès de l’Europe à l’espace

 

 

L’idée de créer une organisation spatiale européenne indépendante ne date pas d’hier. Il faut remonter jusqu’au début des années 60 pour assister aux prémices de l’Agence spatiale européenne. Six pays européens, l’Autriche, la Belgique, la France, l’Italie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont lancé le Conseil européen pour la mise au point et la construction de lanceurs d'engins spatiaux.

 

 

En 1962, le même groupe de pays avec le Danemark, l’Espagne, la Suède et la Suisse ont lancé le Conseil européen de recherches spatiales. Cependant, Il faut attendre 1975 pour qu’une convention soit approuvée à l’échelle politique et mette en place la fameuse Agence spatiale européenne. En 1980, la convention entre en vigueur et d’autres pays européens rejoignent l’ESA.

 

 

Avec plus de cinquante ans d’expérience, l’Agence spatiale européenne a pour visée « d’œuvrer au développement des capacités spatiales de l’Europe en veillant à ce que les investissements dans le secteur spatial bénéficient aux citoyens européens et du monde entier ». Sa mission principale est d’élaborer le programme spatial européen et de le mener à son terme.

 

 

En tant qu’organisation intergouvernementale, elle compte aujourd’hui parmi ses membres 22 pays dont 20 sont membres de l’Union européenne. Située à Paris, l’Agence dispose de huit centres en Europe et emploie environ 2300 agents. Attention, l’ESA reste une organisation entièrement indépendante. Même si elle entretient des relations étroites avec l’Union européenne et cultive un objectif commun : renforcer l’Europe et bénéficier à ses citoyens avec notamment la mise en place de programmes européens phares comme Galileo et Copernicus ainsi qu’EUMETSAT pour le développement de missions météorologiques. Galileo est le système civil de navigation par satellite à couverture mondiale de l’Europe. Il permet entre autres à ses utilisateurs du monde entier de connaître leur position exacte dans le temps et l’espace de manière très précise et fiable. Quant au programme Copernicus, il est le meilleur programme satellitaire d’observation de la terre au monde. Celui-ci nous donne la capacité de surveiller notre planète, son atmosphère, ses océans et ses continents. Les données récoltées sont également utilisées dans les opérations de sauvetage lors d’incendies de forêt ou autres catastrophes naturelles.

 

 

Le secteur spatial européen, un secteur d’avenir

 

 

Avec un budget de 5,75 milliards d’euros pour l’année 2017, le secteur spatial européen contribue de manière significative à l’économie européenne. Quelques chiffres : l’industrie spatiale européenne emploie environ 35 000 personnes et 50% des dépenses spatiales publiques en Europe sont financées par ses Etats membres. L’ESA dépense 85% de son budget en contrats avec l’industrie européenne afin d’améliorer la compétitivité de l’industrie européenne, de préserver et développer la technologie spatiale et de garantir aux les Etats européens un juste retour sur leurs investissements.

 

 

Enfin, ce secteur permet d’apporter de nouvelles perspectives aux défis futurs qui nous attendent et suscite un grand intérêt pour les jeunes générations.

 

 

Promouvoir et sensibiliser le grand public au secteur spatial

 

 

Pendant le mois de novembre 2018, L’ESA met à l’honneur le secteur spatial autour des « European Space Talks » dans une grande entreprise de sensibilisation auprès du grand public. Chaque membre de la communauté spatiale, du passionné au chercheur, peut s’emparer de cette initiative et participer ou organiser des conférences sur tout le territoire des Etats membres de l’Agence.

 

Ces conférences seront une bonne occasion pour échanger sur les dernières découvertes et informer les citoyens européens des enjeux actuels pour mieux préparer le monde de demain. Tous les événements sont recensés sur le site dédié aux « European Space Talks » et pourront être retrouvés grâce au hashtag #SpaceTalks.

 

A Paris, vivez en direct l’atterrissage de la sonde qui écoutera battre le cœur de Mars ce 26 novembre 2018 à la Cité des sciences et de l’industrie ou encore participez à « The Last Jeudi » ce 29 novembre : une rencontre entre passionnés qui se réunissent de manière informelle pour boire un verre ensemble et/ou dîner, avec pour seul sujet de conversation… le spatial !

 

L’ESA organise également un concours du meilleur selfie pris dans des lieux en rapport avec l’espace en Europe avec le #SpaceSelfie.

 

 

 

 

 

 

 

Article rédigé par la Maison de l'Europe de Paris et publié par France Soir le 31/10/2018.

 

Cliquez ici pour la version PDF.

 

 

 

La Maison de l'Europe - 29 avenue de villiers, 75017 Paris
Tél. : 33(0)1 44 61 85 85 - Fax : 33(0)1 44 61 85 95
Powered by Walabiz