Lettre d'information

Pour vous inscrire à la lettre d'information

Saisissez votre adresse email :

Recopier le code de sécurité (ci-dessus) :

OK
Adhérez et soutenez la Maison de l'Europe Votre avis nous intéresse
Accueil > Europe Direct > Ressources Pédagogiques et Documentaires > Fonds, financements et aides > La BEI finance à hauteur de 76 M€ la station d’épuration « nouvelle génération » du SIAH dans le Val d’Oise< Page Précédente

La BEI finance à hauteur de 76 M€ la station d’épuration « nouvelle génération » du SIAH dans le Val d’Oise

La Maison de l'Europe | La BEI finance à hauteur de 76 M€ la station d’épuration « nouvelle génération » du SIAH dans le Val d’Oise

Il s’agit du premier financement direct de la BEI dédié au secteur de l’eau dans le cadre du Plan Juncker en France. Les performances de la future station d’épuration permettront de couvrir les besoins d’une population croissante, jusqu’à 500 000 habitants, tout en s’inscrivant pleinement dans l’économie circulaire avec une valorisation du biogaz produit à partir des résidus de traitement de l’eau et un recyclage de l’intégralité des boues résiduelles à travers une filière de compostage.

 

Il s’agit d’un financement d’envergure à fort impact économique et environnemental, attribué à un syndicat mixte français spécialisé dans le traitement de l’eau pour la première fois au titre du plan d’investissement pour l’Europe dit Plan Juncker.

 

Ce financement européen permettra très concrètement de doter le territoire d’une station de traitement des eaux usées dite de « nouvelle génération » s’appuyant sur le concept de l’économie circulaire avec à la clef une diminution du bilan énergétique global et la création de revenus additionnels. Les résidus de traitement de l’eau permettront ainsi de produire du biogaz qui lui-même sera valorisé via son injection dans le réseau municipal de gaz. Les boues résiduelles seront recyclées dans leur intégralité à travers une filière de compostage.

 

La future station d’épuration de Bonneuil en France sera en mesure de porter sa capacité de traitement à 500 000 équivalents-habitants (contre 300 000 équivalents-habitants avec la station actuelle) tout en garantissant le bon respect des normes de rejet. La future station permettra ainsi de répondre aux besoins croissants de la population raccordée et des projets d’implantations industrielles et commerciales du département tels que l’aéroport Paris

 

 

La Banque de l’Union européenne agit très concrètement par le financement de projets contribuant au développement économique et durable tout en ayant un impact direct sur la vie quotidienne des habitants. Dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, ce sont ainsi 1,6 milliards d’euros qui ont été consacrés par la BEI à cette priorité environnementale depuis 2008 en France, en soutien à des projets de développement et de modernisation de stations ou de systèmes au cœur des villes, métropoles et territoires français.

 

 

Article publié le 30 avril 2018

La Maison de l'Europe - 29 avenue de villiers, 75017 Paris
Tél. : 33(0)1 44 61 85 85 - Fax : 33(0)1 44 61 85 95
Powered by Walabiz