Lettre d'information

Pour vous inscrire à la lettre d'information

Saisissez votre adresse email :

Recopier le code de sécurité (ci-dessus) :

OK
Adhérez et soutenez la Maison de l'Europe Votre avis nous intéresse
Accueil > Europe Direct > Actualités Européennes > Économie circulaire et projets d’avenir : Conférence des parties prenantes à Bruxelles< Page Précédente

Économie circulaire et projets d’avenir : Conférence des parties prenantes à Bruxelles

La Maison de l'Europe | Économie circulaire et projets d’avenir : Conférence des parties prenantes à Bruxelles

Cette édition de la conférence des parties prenantes permettra de rassembler les entreprises, les autorités locales et les citoyens pour discuter des récentes initiatives et de nouveaux domaines d’action dans le cadre de la transition vers une économie plus circulaire, efficace dans l’utilisation des ressources et sobre en carbone.

 

Les participants se pencheront également sur la stratégie pour les matières plastiques récemment adoptée par l’UE et envisageront d'éventuelles actions dans ce domaine, comme les travaux en cours concernant les plastiques à usage unique et les initiatives locales, synergies, partenariats et études de cas pour une utilisation plus durable des matières plastiques.

 

Les participants partageront également les premiers résultats de la plateforme européenne des parties prenantes de l’économie circulaire mise en place l’année dernière.

 

M. Frans Timmermans, vice-président de la Commission, a prononcé le discours d’ouverture et a souligné les réussites et les défis restant à relever sur la voie de la transition vers une économie circulaire : « L’économie circulaire c’est inventer une attitude positive pour le futur, dans le sens où il peut être plus prospère, meilleur. Si l’Europe devient un leader dans ce domaine, l’Europe sera aussi la première à en profiter. »

 

Le vice-président Katainen s’est intéressé à l’angle international de l’économie circulaire. « L’économie circulaire est une occasion unique de combiner le développement économique, la justice sociale et les responsabilités environnementales ; d’identifier la synergie entre une dimension locale et globale. Elle permet de réconcilier des points de vue et intérêts qui étaient antagonistes. »

 

La commissaire Bieńkowska a, pour sa part, discuté de la dimension industrielle : « L’économie circulaire est innovante et inventive ; il s’agit d’inventer de nouvelles façons de faire des affaires – faire plus avec moins. », «  Notre économie a commencé à faire la transition mais nous pouvons faire plus. L’industrie a pris les commandes mais le secteur public peut prendre des mesures incitatives, des moyens et des cadres réglementaires. »

 

Enfin, le commissaire Vella a incité les entreprises et les autorités publiques à devenir «plus circulaire» au moyen de plans et d’actions ambitieux.

 

La Commission a déjà réalisé la plupart des actions présentées dans son plan d’action de 2015 en faveur de l’économie circulaire et compte sur le soutien des citoyens, des parties prenantes, du Parlement européen et du Conseil pour passer plus rapidement de modèles économiques linéaires traditionnels à des systèmes de production et de consommation circulaires plus innovants et efficaces.

La Maison de l'Europe - 29 avenue de villiers, 75017 Paris
Tél. : 33(0)1 44 61 85 85 - Fax : 33(0)1 44 61 85 95
Powered by Walabiz