Lettre d'information

Pour vous inscrire à la lettre d'information

Saisissez votre adresse email :

Recopier le code de sécurité (ci-dessus) :

OK
Adhérez et soutenez la Maison de l'Europe Votre avis nous intéresse
Accueil > Europe Direct > Actualités Européennes > L'UE investit 873 millions d'euros dans des infrastructures axées sur les énergies propres< Page Précédente

L'UE investit 873 millions d'euros dans des infrastructures axées sur les énergies propres

La Maison de l'Europe | L'UE investit 873 millions d'euros dans des infrastructures axées sur les énergies propres

Plus de croissance et d'emploi: l'UE investit 873 millions d'euros dans des infrastructures axées sur les énergies propres

 

 

Le 25 janvier dernier les États membres de l'UE ont approuvé  la proposition de la Commission visant à investir 873 millions d'euros dans de grands projets européens d'infrastructures énergétiques qui permettront plus de solidarité entre Etats-membres. Une aide record de 578 millions d'euros a notamment été attribuée au projet visant à soutenir l'interconnexion entre la France et l'Espagne. 

 

 

L'Union de l'énergie, l'une des priorités de la Commission Juncker, a pour objectif de faciliter la transition de l'Europe vers une économie propre et moderne. Alors que cette transition se concrétise progressivement sur le terrain, il importe d'adapter les infrastructures européennes aux besoins futurs en énergie. Des lignes électriques et des gazoducs bien interconnectés constituent la colonne vertébrale d'un marché énergétique européen intégré qui s'appuie sur le principe de solidarité. Ainsi, en soutenant les 17 projets retenus dans les domaines du gaz et de l'électricité, l'Europe marque sa volonté de moderniser et de rendre le système énergétique européen plus compétitif, ce qui permettra, à terme, de fournir à tous les consommateurs européens une énergie moins chère et plus sûre.

 

 

Les fonds de l'UE qui serviront à financer les projets sélectionnés proviennent du mécanisme pour l'interconnexion en Europe (MIE), le programme européen de soutien aux infrastructures transeuropéennes.

 

 

M. Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission chargé de l'union de l'énergie, a déclaré: «Nous démontrons une fois de plus que la coopération et la solidarité portent leurs fruits et que l'union de l'énergie devient une réalité qui produit des effets visibles sur le terrain. Il s'agit là de projets importants qui sont porteurs de bénéfices transfrontaliers majeurs.»

 

 

Sur les 17 projets retenus pour bénéficier d'un cofinancement:

  • 8 relèvent du secteur de l'électricité (contribution de l'UE de 680 millions d'euros) et 9 du secteur du gaz (contribution de l'UE de 193 millions d'euros);
  • 4 se rapportent à des travaux de construction (contribution de l'UE de 723 millions d'euros) et 13 à des études (contribution de l'UE de 150 millions d'euros).

 

 

 

L'interconnexion électrique entre la France et l'Espagne 

 

L'un des projets phares de ce nouvel investissement est la création d'une nouvelle interconnexion électrique entre la France et l'Espagne. Une subvention de 578 millions d'euros, soit la plus importante jamais accordée au titre du mécanisme pour l'interconnexion en Europe (Énergie), jouera un rôle déterminant dans la création de la nouvelle interconnexion entre la France et l'Espagne (projet Golfe de Gascogne). Cette nouvelle interconnexion électrique favorisera l'intégration de la péninsule ibérique dans le marché intérieur de l'électricité. Le projet, qui comprend l'installation d'une ligne sous-marine longue de 280 km, s'appuie sur des solutions technologiquement innovantes en ce qui concerne la conception de la liaison dans le gouf de Capbreton et la partie terrestre française, qui est entièrement souterraine. Cette nouvelle ligne va presque doubler la capacité d'interconnexion entre les deux pays pour la porter de 2 800 MW à 5 000 MW et permettra à l'Espagne de se rapprocher de l'objectif d'interconnexion de 10 %, le niveau actuel étant de 6 %. Cette augmentation améliorera l'intégration des énergies renouvelables, contribuant ainsi fortement à la transition vers une énergie propre et à la politique de l'UE en matière de transition vers une énergie propre.

 

 

 

Les autres projets de développement de l'énergie propre en Europe

 

SuedOstLink, l'un des plus grands projets d'infrastructures énergétiques de l'Allemagne, bénéficiera d'une enveloppe de 70 millions d'euros. Cette ligne de transport électrique établira la liaison dont le pays a un besoin urgent entre l'énergie éolienne produite dans le nord de l'Allemagne et les pôles de consommation situés dans le sud du pays. Elle permettra donc une meilleure intégration des énergies renouvelables et concourra également à développer les échanges transfrontaliers d'énergie avec les États membres de l'UE voisins.

 

 

Une subvention de 27 millions d'euros sera également octroyée pour soutenir la construction d'une nouvelle ligne intérieure de transport électrique de 400 kV entre Cernavoda et Stalpu (Roumanie), qui contribuera à augmenter la capacité d'interconnexion entre la Roumanie et la Bulgarie et facilitera l'intégration de l'énergie éolienne produite sur les bords de la mer Noire. 

 

 

Des fonds seront également alloués à une étude dans le cadre de la procédure d'octroi de permis du projet STEP (1,7 million d'euros), qui vise à créer un nouveau point d'interconnexion gazière entre la France et l'Espagne pour augmenter les flux bidirectionnels entre la péninsule ibérique et la France et améliorer l'interconnexion avec le marché intérieur du gaz par la création d'un axe gazier oriental.

 

 

La Commission investira également dans des études destinées à soutenir la synchronisation des réseaux électriques des États baltes avec le réseau d'Europe centrale. La décision d'aujourd'hui revêt une importance capitale pour les pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie) et la Pologne, qui doivent s'accorder sur la marche à suivre pour trouver, d'ici à la fin du mois de mai 2018 au plus tard, une solution sur la meilleure manière de synchroniser les réseaux électriques des États baltes avec le réseau d'Europe continentale, conformément aux résultats de la réunion ministérielle de décembre 2017. 

 

D'après un communiqué de presse de la Commission européenne 

 

 

La Maison de l'Europe - 29 avenue de villiers, 75017 Paris
Tél. : 33(0)1 44 61 85 85 - Fax : 33(0)1 44 61 85 95
Powered by Walabiz