Lettre d'information

Pour vous inscrire à la lettre d'information

Saisissez votre adresse email :

Recopier le code de sécurité (ci-dessus) :

OK
Adhérez et soutenez la Maison de l'Europe Votre avis nous intéresse

La diversité linguistique en Europe

La Maison de l'Europe | La diversité linguistique en Europe

Avec 500 millions de citoyens, 28 Etats-membres, trois alphabets et 24 langues officielles, l'Union européenne est un espace d'une grande diversité culturelle. Un pluralisme que l'UE cherche à valoriser et à protéger notamment dans le domaine linguistique. 

 

Une grande diversité linguistique 

 

L'Union européenne se caractère par sa grande diversité. Une diversité géographique, politique, mais aussi et surtout culturelle. Dès lors, depuis sa création, l'UE a cherché à protéger le multilinguisme inhérent à son existence mais qui représente aussi un défi. Au delà des différences d'opinions comment faire pour que tous les membres de l'UE échangent, se comprennent, dialoguent et prennent des décisions ensemble ?

 

Pour se faire l'UE a pris la décision de reconnaitre 24 langues (depuis 2014) comme langues officielles : allemand, anglais, bulgare, croate, danois, espagnol, estonien, finnois, français, grec, hongrois, irlandais, italien, letton, lituanien, maltais, néerlandais, polonais, portugais, roumain, slovaque, slovène, suédois et tchèque. Ainsi tout citoyen de l'UE a le droit de s'adresser aux institutions dans la langue de son choix et de se voir offrir une réponse dans la même langue. Les textes législatifs sont aussi tous disponibles dans ces 24 langues mais la langue de travail dans les institutions est bien trop souvent l'anglais suivi par le français et l'allemand. 

 

La diversité linguistique est ainsi reconnue par la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne (article 22). Les migrations ont, elles aussi, apportées en Europe de nouvelles langues qui se parlent désormais sur le continent.

 

Les langues régionales ou minoritaires 

 

Mais dans les faits les choses sont cependant un peu différentes. En effet, si l'UE reconnait bien 24 langues officielles il apparait que ces langues sont loin d'être les seules parlées en Europe. L'UE compte ainsi une soixantaine de langues régionales ou minoritaires parlées par près de 40 millions de personnes ! Ces langues sont parfois connues et transnationales comme la catalan ou le basque ou sont plus minoritaires comme le frison occidental parlé par environ 460 000 personnes dans la région de la Frise aux Pays-Bas. 

 

Le statut de ces langues régionales est assuré par les Etats-membres eux-mêmes. Le basque par exemple, parlé en Espagne et en France, n'a pas le même statut dans les deux pays. Dans la communauté autonome espagnole Pays Basque il est reconnu comme langue co-officielle avec l'espagnol, en vertu de la constitution espagnole de 1978. Cette dernière énonce dans son préambule et à son article 3 que le Castillan est la langue nationale et que les communautés autonomes ont le droit d'adopter une ou des langues officielles qui deviennent alors langue co-officielle. En France la situation est différente puisque la constitution ne reconnait que le français en tant que langue officielle sur le territoire. 

 

la Commission cherche cependant à entretenir le dialogue avec les Etats-membres concernant les langues régionales. La diversité linguistique est également reconnue par la Convention de l'UNESCO de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

 

La Charte européenne des langues régionales ou minoritaires 

 

La diversité linguistique est également garantie par la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires du Conseil de l'Europe. Entrée en vigueur en 1998 la Charte a pour objectif de promouvoir et de protéger les langues régionales ou minoritaires en tant "qu'aspect menacé du patrimoine culturel européen" et de "favoriser leur emploi dans la vie publique et privée".

 

En ratifiant ce texte les Etats s'engagent à respecter toutes les langues régionales ou minoritaires sur leur territoire. Ils doivent également reconnaître les langues régionales ou minoritaires en tant qu'expression de la richesse culturelle, respecter leur aire géographique, leur promotion, encourager leur usage oral et écrit, faciliter leur enseignement, promouvoir des échanges transfrontaliers, interdire toute discrimination et faciliter la compréhension mutuelle. 

 

Aujourd'hui 25 Etats ont ratifié la Charte dont 17 membres de l'UE, 14 Etats l'ont ni signée ni ratifée et 8 Etats l'ont signée sans la ratifier. Il s'agit notamment de Malte et de la France. La Charte a été signée en 1999 par Lionel Jospin, alors premier ministre, mais a reçu un avis défavorable du Conseil Constitutionnel qui a énoncé des craintes sur des dispositions susceptibles de remettre en cause les principes d'indivisibilité de la République. Si la ratification était une promesse de campagne de François Hollande, le texte a été rejeté par le Sénat en 2015. 

 

L'Europe des langues 

 

L'UE souhaite véritablement promouvoir l'apprentissage des langues et la diversité linguistique dans toute l'Europe ! L'objectif affiché est de permettre à tout européen de comprendre et de parler deux langues en plus de sa langue natale. Pour cela la Commission s'est engagée à acompagner les Etats dans d'outils pédagogiques et d'enseignement. 

 

La devise de l'Union européenne "Unis dans la diversité" semble résonner chez les européens. En 2012 une enquête de l'Eurobaromètre montrait que 98% des européens considèraient que la maîtrise de langues étrangères est un atout pour l'avenir de leurs enfants, ils étaient également 72% à se déclarer favorables à l'objectif affiché par l'UE d'apprendre au moins deux langues en plus de la langue natale.

 

En parallèle les initiatives visant à protéger et à promouvoir l'enseignement et l'apprentissage des langues minoritaires peuvent bénéficier de fonds d'Erasmus+

 

 

 

 

Sources : Toute l'Europe, Site de la Commission (Diversité linguistique, le Multilinguisme), site de l'UE, Wikipédia (Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, Basque)

 

 

 

La Maison de l'Europe - 29 avenue de villiers, 75017 Paris
Tél. : 33(0)1 44 61 85 85 - Fax : 33(0)1 44 61 85 95
Powered by Walabiz