Lettre d'information

Pour vous inscrire à la lettre d'information

Saisissez votre adresse email :

Recopier le code de sécurité (ci-dessus) :

OK
Adhérez et soutenez la Maison de l'Europe Votre avis nous intéresse
Accueil > Europe Direct > Actualités Européennes > La Bulgarie prend la tête de la présidence de l'UE < Page Précédente

La Bulgarie prend la tête de la présidence de l'UE

La Maison de l'Europe | La Bulgarie prend la tête de la présidence de l'UE

Ce premier janvier 2018 la Bulgarie a succédé à l'Estonie à la présidence de l'Union européenne. Une première pour ce pays singulier qui a intégré l'UE en 2007. 

 

Membre le plus pauvre de l'Union européenne la Bulgarie va, jusqu'en juin, poursuivre les travaux de l'UE sur des sujets parfois complexes. Selon Europe 1 les principaux dossiers de ces six prochains mois concernent, la nouvelle phase de négociations des dirigeants européens avec le Royaume-Uni sur les conditions du Brexit, la politique migratoire européenne et la stratégie européenne d'assistance aux pays issus de l'Ex-Yougoslavie et de l'Albanie. 

 

Malgré ces défis attendus, les politiques bulgares ont fait part de leur motivation et de leur volonté à mener à bien cette présidence tournante inédite pour le pays. Cité dans l'Express Boïko Borissov, le premier ministre conservateur et pro-européen du pays, a ainsi déclaré "La Bulgarie prendra en charge la présidence européenne en un moment clé pour l'Union (...) Que le slogan +L'union fait la force+ nous conduise (...) Je suis convaincu que nous travaillerons avec succès sur nos priorités, sur la continuité."

 

Si 62% des bulgares disent avoir confiance en l'UE (sondage Gallup) le pays occupe pourtant toujours une place à part dans l'Union européenne. Pays le plus pauvre de l'UE il est aussi l'un des plus corrompus d'Europe. RFI rapporte ainsi que comme la Roumanie, la Bulgarie est soumise au mécanisme de coopération et de vérification, qui est censé contrôler les réformes du judiciaire et les efforts dans la lutte contre la corruption. Lors du dernier rapport publié en novembre, les réformes sur ces sujets étaient pointées du doigt et jugées trop lentes. 

 

Pourtant la Bulgarie souhaite jouer de sa position singulière notamment en ce qui concerne l'intégration des Balkans dans l'UE. Toujours selon RFI le pays veut devenir "une sorte de pays pivot au niveau régional (...) cimentée par un rapprochement avec la Macédoine. Les deux pays ont signé un accord de bon voisinage. Un pas en avant dans les relations bilatérales, souvent très tendues." Pour la première fois depuis 15 ans un sommet UE-Balkans se déroulera en mai prochain dans le pays.

 

En parallèle la Bulagrie souhaite aussi se pencher sur les demandes d'adhésion à l'UE et sur l'évolution les relations avec la Turquie et la Russie, deux puissances très influentes dans la région. Sofia s'est ainsi déjà prononcée en faveur du respect de l'accord UE-Ankara de mars 2016 qui portait sur l'immigration. La Bulagrie souhaite une amélioration des relations. 

 

Le pays cédèra sa place à la tête de la présidence de l'UE en juin prochain. C'est alors l'Autriche qui, pour six mois, sera chargée de mener la politique de l'UE. 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

La Maison de l'Europe - 29 avenue de villiers, 75017 Paris
Tél. : 33(0)1 44 61 85 85 - Fax : 33(0)1 44 61 85 95
Powered by Walabiz