Lettre d'information

Pour vous inscrire à la lettre d'information

Saisissez votre adresse email :

Recopier le code de sécurité (ci-dessus) :

OK
Adhérez et soutenez la Maison de l'Europe Votre avis nous intéresse
Accueil > Europe Direct > Actualités Européennes > Pourquoi affaiblir encore l’Europe en France ?< Page Précédente

Pourquoi affaiblir encore l’Europe en France ?

La Maison de l'Europe | Pourquoi affaiblir encore l’Europe en France ?

Voilà bien un paradoxe : l’Europe sera à n’en pas douter un des thèmes de la campagne présidentielle française. A qui en douterait, qu’il regarde les débats du Brexit, de la présidentielle autrichienne ou le référendum néerlandais sur l’accord Europe-Ukraine. Et pourtant en France, l’actif démocratique stratégique qu’est la société civile européenne connaît, selon nos informations, des difficultés de financement de plus en plus importantes.

 

S’il ne faut prendre qu’un exemple de cette négligence tranquille des autorités, voyons le cas de la Maison de l’Europe de Paris, avec qui Sauvons l’Europe a des relations de travail et d’amitié. La Mairie de Paris a baissé d’un tiers la subvention qu’elle lui accorde, en lui permettant pour compenser de louer les salles de l’hôtel de Coulanges qu’elle occupe. Dans le même temps, le très beau projet « Réinventer Paris », conduit la Maison de l’Europe à déménager dans de très beaux locaux avenue de Villiers, quoique moitié plus petits et plus excentrés. Adieu donc les revenus annexes supposés équilibrer la baisse des subventions ! Si la Maison de l’Europe doit se séparer d’une partie de son personnel, pourra-t-elle continuer à assurer l’ensemble de ses missions d’intérêt public ? Bonne manière de fêter ses 60 ans…

 

Le Mouvement Européen-France est la maison commune de la société civile pro-européenne, et parvient avec une poignée de salariés à coordonner les efforts de centaines d’associations et de bénévoles dans toute la France, qui vont dans les manifestations, dans les écoles, expliquer ce qu’est l’Europe. Il reçoit pourtant de moins en moins de fonds publics et vit depuis des années dans l’angoisse permanente du dépôt de bilan.

 

Combien les autorités publiques ont-elles épargné sur ces deux structures ? Largement moins d’un demi-million d’euros par an. A ce niveau d’économies de bout de ficelle, on ne peut parler de rigueur de gestion publique, mais bien d’impéritie.

 

Pour rappel, la contribution française au budget européen est de 21,7 milliards d’euros. Ne serait-il pas pertinent de consacrer quelques millions d’euros à expliquer ce que fait l’Europe et soumettre ainsi les enjeux de la construction européenne au jugement éclairé des citoyens ?

 

En effet, de quoi parlons-nous ? Pas d’un soutien à quelques organisations militantes. Sauvons l’Europe défend ouvertement des positions politiques et à ce titre nous n’avons jamais demandé de subventions publiques. Les associations qui ont pour objet premier d’informer sur l’Europe sont dans une situation absolument différente et contribuent à créer une sphère publique de débat plus objective et donc plus saine.

 

Or nous savons que les zones d’ombres de la compréhension publique sont le poison de la démocratie. C’est là que s’attache et se manifeste la défiance, et l’Europe est une incarnation de choix de la défiance démocratique car elle est pour les citoyens une nébuleuse déresponsabilisante. La tyrannie de Bruxelles est devenue une figure rhétorique imposée de tout candidat qui prétend s’opposer à un système, épouvantail d’autant plus commode qu’il est incompréhensible pour le public.

 

Ne nous étonnons pas que le projet européen ait du mal à convaincre, on est certain de perdre les batailles qu’on refuse de livrer. Nos élus et leur hypocrisie pro-européenne doivent assumer le sacrifice de la société civile européenne sur l’autel du populisme ambiant et de leur lâcheté politique. En se retirant du simple champ de l’explication publique de ce qu’est l’Europe, les responsables politiques creusent leur propre tombe.

 

Qu’ils n’imaginent pas que cet espace reste vide. Tandis que le Gouvernement rogne une centaine de milliers d’euros sur le budget de Touteleurope.eu, service public d’information mal assumé, la Russie augmente de 18 millions d’euros le financement de son organe de propagande dans notre pays, RT France.

 

Partager l'article ou laisser un commentaire en ligne directement en cliquant ici

 

Auteur : Sauvons lEurope (14 décembre 2016)

La Maison de l'Europe - 35-37, rue des Francs-Bourgeois 75004 Paris
Tél. : 33(0)1 44 61 85 85 - Fax : 33(0)1 44 61 85 95
Powered by Walabiz