Lettre d'information

Pour vous inscrire à la lettre d'information

Saisissez votre adresse email :

Recopier le code de sécurité (ci-dessus) :

OK
Adhérez et soutenez la Maison de l'Europe Votre avis nous intéresse
Accueil > Europe Direct > Actualités Européennes > La journée internationale des Roms< Page Précédente

La journée internationale des Roms

Publié le 08/04/2015

La Maison de l'Europe | La journée internationale des Roms

Qui sont ? Les Roms sont la plus grande minorité ethnique d’Europe, 10 à 12millions de personnes en Europe (6 millions au sein de l’Union Européenne). Le terme « Roms » couramment utilisé dans les politiques européennes, regoupe Sintés (Manouches), Kalés (Gitans), les branches orientales (Doms, Loms) y compris les personnes qui s’auto-identifient comme Tsiganes et Gens du voyage.


Les Roms dans l’UE La population Roms est jeune, puisque 35,7 % d’entre eux ont moins de 15 ans, ce chiffre n’étant que de 15,7 % pour la population globale de l’UE, selon la Commission européenne. Effectivement la moyenne d’âge des Roms est de 25 ans contre 40 ans dans l’UE.


Néanmoins, la grande majorité des Roms en âge de travailler ne possède pas le niveau d’instruction requis pour accéder à des emplois de qualité et une part importante d’entre eux se retrouve extrêmement marginalisée dans des conditions socioéconomiques déplorables. Ils sont citoyens européens et ne disposent pas des mêmes accès à la santé, l’éducation et à leurs droits, victimes des préjugés et d’exclusion sociale. L’Union Européenne et les Etats membres ont la responsabilité communed’améliorer la situation afin de respecter les valeurs établies par la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne.


En 2010, l’UE a approuvé un cadre pour les stratégies nationales d’intégration des Roms en indiquant les politiques et mesures concrètes à prendre, notamment dans quatre domaines clés : l’éducation, l’emploi, la santé et le logement. Seulement 15 % d'entre eux achèvent l'enseignement secondaire.


L’exclusion des Roms est non seulement synonyme d’une grande souffrance humaine, mais aussi de coûts directs élevés pour les finances publiques, à partir de la perte de productivité. C’est pour cela que l’intégration des Roms fait aussi partie de l’une despriorités de la stratégie Europe2020, par rapport à l’objectif de croissance inclusive et de cohésion sociale dans l’UE.


Comme affirmé par la Commission Européenne en 2010: « la pleine intégration des Roms aura d’importantes retombées économiques positives sur notre société, notamment pour les pays dont la population diminue et qui ne peuvent se permettre d’exclure une grande partie de leur main-d’œuvre potentielle ».


Dans les Etats membres comptant une minorité importante, l’impact économique se fait déjà sentir. Selon les estimations de la Commission européenne, en Bulgarie, environ 23 % des nouveaux arrivés sur le marché du travail sont des Roms, et ce chiffre est d’environ 21 % en Roumanie.


A l’occasion de la Journée internationale des Roms, en collaboration avec le Conseil de l’Europe et Eurochannel, la Maison de l’Europe a accueilli l’actrice et réalisatrice française Fanny ARDANT.


Marraine de la campagne de sensibilisation pour les droits des Roms, « Dosta ! Assez ! Dépassons nos préjugés, allons à la rencontre des Roms ». Elle dénonce, notamment, les préjudices et stéréotypes qui frappent les Roms.


Durant la journée, le public de la Maison de l’Europe a pu visionner plusieurs court-métrages sur l’univers des Roms, notamment celui réalisé par Fanny Ardant.


Sources pour en savoir plus :

Europe 2020 « Pauvreté et exclusion sociale » : http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=751&langId=fr

La Maison de l'Europe - 29 avenue de villiers, 75017 Paris
Tél. : 33(0)1 44 61 85 85 - Fax : 33(0)1 44 61 85 95
Powered by Walabiz