Lettre d'information

Pour vous inscrire à la lettre d'information

Saisissez votre adresse email :

Recopier le code de sécurité (ci-dessus) :

OK
Adhérez et soutenez la Maison de l'Europe Votre avis nous intéresse
Accueil > L'Association > Éditos et actualités de la Présidente > Editorial - novembre 2014< Page Précédente

Editorial - novembre 2014

La chute du Mur de Berlin a vingt-cinq ans. Ce jour-là – je devrais dire cette nuit-là – j’étais à Oslo. La nouvelle apprise le matin du 10 novembre causa un choc, mais ce n’était pas tout à fait une surprise.


Le Conseil de l’Europe dont j’étais alors la Secrétaire générale, entretenait déjà des relations avec l’Est. En juillet 89 Mikhaël Gorbatchev était venu à Strasbourg parler de Perestroïka, de Glasnost et même de Maison commune européenne. La Hongrie adoptait des réformes économiques presque libérales. Les Pays Baltes réclamaient leur liberté… Mais, on était loin de prévoir la vitesse du basculement et l’ampleur des conséquences.


Aujourd’hui où les souvenirs se bousculent dans ma tête, c’est à Willy Brandt que je pense particulièrement. Je l’ai rencontré quelques semaines après la chute du Mur. Lui – pratiquement seul parmi les dirigeants de l’Europe d’alors – était serein et heureux. Il avait pensé, voulu, réalisé l’Ostpolitik. La Chute du Mur et ses conséquences ne le prenaient pas au dépourvu. C’était un véritable leader politique. Il avait eu un objectif, une vision. Il fut compris et suivi par d’autres comme Helmut Kohl.


L’Europe pour se construire a besoin de leaders comme ceux que je viens de citer et qui voient loin… Cela aussi relève de la vraie real politik.



Catherine Lalumière

La Maison de l'Europe - 29 avenue de villiers, 75017 Paris
Tél. : 33(0)1 44 61 85 85 - Fax : 33(0)1 44 61 85 95
Powered by Walabiz